Statu quo


Emelec et Jaguares se disputaient à distance la dernière place qualificative du groupe 6. Et tous deux se déplaçaient.

A qui perd gagne. En déplacement en Bolivie, les Jaguares ont longtemps mené au score avant de s’écrouler en fin de match. Une défaite sur la pelouse d’un Jorge Wilstermann qui aura marqué l’ensemble de ses points lors des deux dernières rencontres mais qui pour les mexicains reste sans conséquences. Car dans le même temps, Emelec n’est pas parvenu à créer l’exploit au Brésil. En déplacement chez le champion en titre, les équatoriens s’inclinent 2-0 et voient leur qualification s’envoler pour un point.

Vidéos et feuilles de match :

Internacional 2 – 0 Emelec
Copa Libertadores 2011 – Groupe 6 – 6e journée

Estadio Beira Rio – 60 000 spectateurs

Buts : Sóbis (51) Damiao (83)

Arbitre : Oscar Ruíz
Avertissements : Damian (47), Kleber (69) pour l’Internacional, Achilier (27), Menéndez (38), Valencia (73) pour Emelec.

Formations :

Internacional: Renan – Nei, Bolívar, Rodrigo, Kleber – Bolatti, Pablo Guiñazu, Andrezinho, Andrés D’Alessandro – Rafael Sobis (Cavenaghi, 78), Leandro Damiao (Ze Roberto, 85). Entraîneur : Paulo Roberto Falcao.

Emelec: Javier Klimowicz – Carlos Andrés Quiñónez, Wilson Morante, Gabriel Achilier, Óscar Bagüí – Fernando Gaibor (Strahman, 84), Pedro Quiñónez (Valencia, 63), Fernando Giménez, Enner Valencia – Cristian Menéndez, Walter Iza (Caicedo, 72). Entraîneur : Omar Asad.

Jorge Wilstermann 2 – 1 Jaguares
Copa Libertadores – Groupe 6 – 6e journée

Estadio Félix Capriles – 4 000 spectateurs

Buts : Mineiro (77), Torres (82) pour Wilstermann, Frías (7) pour les Jaguares

Arbitre : Julio Quintana.
Avertissements : Mosquera (4), Machado (50), García (86) pour Wilstermann, Chávez (84), Torres (85) pour Jaguares.
Expulsion : Frías (50) pour les Jaguares

Formations :

Wilstermann: Mauro Machado – Lucas Fernández, Juan Ignacio Brown, Jusselio Da Silva, Diego Bengolea (Jesús Toscanini, 57) – Ramiro Rendón, Fabio Mineiro, Iani Verón (Sebastián Abregu, 57), Juan Carlos Ojeda – Nicolás Mosquera (Luis García, 78) Nicolás Torres. Entraîneur : Marcelo Neveleff.

Jaguares: Jorge Villalpando – Ismael Fuentes, Francisco Razo, Jaime Durán (Diego Castellanos, 87), Guillermo Rojas (Jesús Chávez, 81) – José Hiber Ruíz, Ricardo Esqueda, Francisco Torres, Alan Zamora, Julio Frías – Antonio Michael Pedroza. Entraîneur : José Luis González.