Bilan de la phase de groupe

Après 108 matchs disputés, on connait désormais l’identité des 16 derniers qualifiés pour les huitièmes de finale d’un libertadores jusqu’ici sans vraiment de surprises. L’heure du bilan a donc sonné avec le sprint final qui débute la semaine prochaine.

108 matchs, 289 buts inscrits pour décider du sort de 38 équipes présentes sur la ligne de départ. Après une première phase marquée par l’élimination des Corinthians, la phase de groupe n’aura finalement offert aucune réelle surprise mais confirmé ce que Lucarne Opposée n’a de cesse de vous répéter : l’Amérique Latine est en pleine mutation.

Paraguay et Mexique fers de lance de la révolte.

Il suffit pour cela de jeter un œil au classement des qualifiés pour s’en rendre compte.

Premiers de groupes

Seconds de groupe

1- Cruzeiro 16 points (+19)
2- Libertad 14 points (+8)
3- Internacional 13 points (+11)
4- Junior 13 points (+2)
5- Cerro Porteño 11 points (+5)
6- Universidad Católica 11 points (+2)
7- Liga de Quito 10 points (+8)
8- América 10 points (+1)

9- Santos 11 points (+3)
10- Vélez Sarsfield 10 points (+5)
11- Grêmio 10 points (+3)
12- Estudiantes 10 points (-2)
13- Jaguares 9 points (-2)
14- Peñarol 10 points (+3)
15- Fluminense 8 points (0)
16- Once Caldas 7 points (-1)
)

Déjà présents l’an passé, paraguayens et mexicains confirment leur bonne forme. Libertad s’impose en patron dans le groupe 1 et termine deuxième meilleure équipe de la phase de groupe, le Cerro Porteño, emmené par ses argentins Iturbe et Nanni (meilleur buteur du tournoii) sort vainqueur d’un groupe 5 qu’il disputait avec le Santos de Neymar et Colo Colo. Avec le recul, si la performance du Cerro Porteño reste de taille, les résultats de Libertad ne font que confirmer la réussite continentale d’un club qui était quart de finaliste l’an passé. Finalement, la seule déception paraguayenne sera Guaraní, tombé dans un groupe 7 bien trop relevé pour lui.

Autre confirmation, les clubs mexicains : si San Luis reste à quai au tout dernier moment, América n’aura finalement jamais tremblé et les Jaguares, pourtant inexpérimentés, auront réussi à remporter leur duel à distance avec Emelec. On se souviendra alors que l’an passé, Chivas atteignait la finale.

Après les péruviens la saison passée, ce sont les colombiens qui viennent se placer cette année. Junior aura survolé le groupe 2 devant Grêmio alors qu’Once Caldas a réussi à se sortir d’un groupe 1 délicat. Restent le traditionnel chilien (l’Universidad Católica cette année), et l’ogre équatorien Liga de Quito pour jouer le rôle du poil à gratter.

Le Brésil sauve les meubles, l’Argentine s’écroule.

Symbole de ces bouleversements, les résultats des géants argentins et brésiliens. En apparence, le Brésil s’en sort bien, qualifiant ses cinq représentants. En apparence seulement. Car si l’Internacional et surtout Cruzeiro s’affirment comme de sérieux prétendants au titre, les trois autres qualifiés brésiliens passent par la petite porte. Le Santos de Neymar, le Fluminense de Fred se qualifient lors de la dernière journée alors que Grêmio n’aura pas remporté le moindre succès en déplacement dans un groupe 2 largement à sa portée.

Alors si le Brésil sauve les apparences, l’Argentine fait grise mine. Ses géants Estudiantes et Vélez se qualifient sans remporter leur groupe, Estudiantes étant même humilié par Cruzeiro mais les trois autres représentants s’effondrent. Godoy Cruz et Independiente sont éliminés d’un incroyable groupe 8 et Argentinos termine dans la confusion générale une compétition dans laquelle le Bichos aura longtemps cru avoir un avenir.

Vélez – LDU : l’affiche qui écrase la concurrence.

Ils sont donc seize sur la ligne de départ du sprint final. Le classement des équipes donné plus haut donne donc les affiches suivantes :

Cruzeiro – Once Caldas
Libertad – Fluminense
Internacional – Peñarol
Junior – Jaguares
Cerro Porteño – Estudiantes
Universidad Católica – Grêmio
LDU Quito – Vélez Sársfield
América – Santos

Plusieurs matchs vaudront le détour : le duel Libertad – Fluminense, le choc de titans Internacional – Peñarol ou encore l’alléchant Cerro Porteño – Estudiantes. Mais s’il est une rencontre qui domine les débats, c’est le choc Liga de Quito – Vélez opposant deux équipes ultra-spectaculaires. On gardera également un œil sur le déplacement d’América à Santos dont le vainqueur sera opposé au vainqueur de Cruzeiro – Once Caldas en quarts de finale.

Les huitièmes quant à eux débutent la semaine prochaine.

En attendant, les classements complets de la phase de groupe avec l’ensemble des liens menant aux résumés vidéos sont disponibles ici.