penarol

Vélez Sársfield 2 – 1 Peñarol

Un but à remonter. Telle était la mission de l’actuel leader du championnat d’Argentine à l’heure d’accueillir la légende uruguayenne.

Santiago Silva est uruguayen mais n’a jamais joué au Peñarol. Prolifique buteur de Vélez, el tanque aura été le héros malheureux du Fortín. Omniprésent en attaque, Silva trouvera récompense à ses efforts en seconde période, donnant l’avantage à son équipe. Avantage inutile car en première période, les Carboneros avaient fait le plus dur en ouvrant le score en contre. Vélez devait alors inscrire un troisième but pour espérer décrocher une place en finale mais celui-ci ne viendra jamais. Pire, réduits à dix, les hommes de Gareca avaient l’occasion d’inscrire ce but à l’entrée du dernier quart d’heure. Mais Santiago Silva envoyait son penalty dans les tribunes des supporters de Peñarol. Les dieux étaient uruguayens, 49 ans plus tard, Peñarol retrouvera Santos en finale.

Vidéo :

Feuille de match :

Vélez Sársfield 2 – 1 Peñarol
Copa Libertadores 2011 – Demi-finale retour

Estadio José Amalfitani – 45 000 spectateurs

Buts : Tobio (46), Silva (66) pour Vélez, Mier (34) pour Peñarol

Arbitre : Enrique Ossés
Avertissements : Ortiz (44), Silva (51) pour Vélez Sarsfield, Estoyanoff (86), Albin (83) pour Peñarol
Expulsion : Ortiz (69) pour Vélez

Formations :

Vélez Sarsfield: Marcelo Barovero – Fabián Cubero (Fernando Tobio, 14), Sebastián Domínguez, Fernando Ortiz, Emiliano Papa – Augusto Fernández, Héctor Canteros, Víctor Zapata (David Ramirez, 88) – Maximiliano Moralez (Ricardo Alvarez, 60) – Juan Manuel Martínez, Santiago Silva. Entraîneur : Ricardo Gareca.

Peñarol: Sebastián Sosa – Alejandro Gonzalez, Carlos Valdez, Guillermo Rodríguez, Darío Rodríguez – Matías Corujo, Nicolás Freitas, Luis Aguiar, Matías Mier (Fabián Estoyanoff, 70)- Alejandro Martinuccio (Emilio Albín, 82), Juan Manuel Olivera. Entraîneur : Diego Aguirre.