santos

Féminines : 1ère journée.

Parce que 100% Libertadores a pour vocation de parler de toutes les libertadores, le blog accueille cette semaine la version féminine, troisième édition de l’histoire et revient sur les rencontres de la première journée.

Pour la troisième fois, la Copa Libertadores se décline en version féminine. Après deux éditions remportées par les brésiliennes de Santos (toujours grandes favorites de l’épreuve), c’est de nouveau au Brésil qu’il faut se tourner pour suivre les meilleurs clubs féminins du continent.

Vous l’avez sans doute mesuré si vous avez lu le dossier spécial féminines sud-américaines de Lucarne Opposée, les niveaux sont encore très disparates sur le continent, les places fortes actuelles étant le Brésil (3 clubs représentants dont l’ogre Santos, 12 victoires en 12 rencontres de Libertadores) précédant deux nations émergeantes : le Chili (représenté par Colo Colo) et la Colombie (représentée par le Club Deportivo Formas Intimas de Medellin, troisième de l’édition 2009). Aux côtés de ces équipes : deux autres brésiliennes donc, Duque de Caxias, vainqueur de la Coupe du Brésil 2010, et São José, ville organisatrice de la compétition. Boca Juniors, champion d’Argentine et troisième de la dernière édition, les champions équatoriens (LDU) et venezueliens (Caracas) et, dans le rôle des petits poucets : les paraguayennes de l’Universidad Autónoma de Asunción, les uruguayennes du Nacional, les boliviennes du Gerimex Santa Cruz et surtout les péruviennes de JC Sport. 12 équipes donc, issues des quatre coins de l’Amérique Latine, réparties en trois groupes de quatre desquels émergeront les trois premiers et le meilleur deuxième pour les demi-finales. Chaque équipe affronte ses adversaires une seule fois et à la fin des 3 journées de phase de groupe, les trois premiers et le meilleur second se qualifient pour les demi-finales.

Première journée groupe par groupe.

Dans le groupe A, la première journée a profité à Duque de Caxias qui, en atomisant les péruviennes de JC Sport (4-0) a pris la première place, Colo Colo et l’Universidad de Asunción s’étant neutralisées (2—2). Dans le groupe B, Santos prend d’entrée les commandes en s’imposant devant Caracas (4-2) pendant que Nacional et Gerimex se neutralisent (1-1). Enfin, dans le groupe C, la LDU s’incline d’entrée devant le troisième club brésilien São Jose alors que le duel des deux dernières medaillées de bronze, BocaFormas Íntimas, tourne à l’avantage des colombiennes alors que les argentines menaient 2-0 après seulement 10 minutes de jeu.

Les vidéos :

Santos 4 – 2 Caracas

São Jose 2 – 0 Liga de Quito

Les résultats et classement sont à découvrir par ici.