Première phase – Match retour : Universidad Católica – Colón

Premier live de l’année sur le site, et premier match exceptionnel. Les argentins de Colón sont éliminés par l’Universidad Católica après la séance de tirs au but.

Il aura longtemps retardé l’échéance avant de s’effondrer en fin de match. Diego Pozo, le portier de Colón a longtemps repoussé toutes les occasions chiliennes au cours du match. Et elles furent nombreuses.

Un Rodrigo Toloza exceptionnel sur son aile, un trio offensif Díaz, Mirosevic, Morales qui aura fait vivre une soirée difficile aux défenseurs argentins, la Católica s’est procurée un nombre hallucinant d’occasions souvent gâchées par maladresse de ses attaquants ou par le talent de Pozo. Pire, alors que les chiliens basculaient en tête à la pause, ils s’écroulaient en deux minutes d’entrée de seconde période. Un but de Iván Moreno y Fabianesi puis un penalty de l’ancien lensois Esteban Fuertes ouvraient quasiment les portes de la qualification à Colón. Mais l’expulsion de Salustino Candia allait changer le destin de la rencontre. La Católica scorait deux fois dans les 15 dernières minutes et arrachait une séance de tirs au but de laquelle elle allait triompher.

Avec cette qualification, l’Universidad Católica rejoint le groupe 8 où elle retrouvera ses compatriotes de l’Universidad de Chile, Caracas FC et l’un des grands favoris de la compétition : le Flamengo d’Adriano et Vagner Love.

Résumé vidéo :


Feuille de match :

Universidad Católica 3 (5) – 2 (3) Colón

Buts : Henríquez (39e) Toloza (75e) et Morales (83e) pour Universidad Católica, Moreno y Fabianesi (53e) et Fuertes (sp 55e).

Universidad Católica : Paulo Garcés; Hans Martínez, David Henríquez, Ismael Fuentes; Rodrigo Valenzuela (76, Rodrigo Mannara), Leonel Mena, Ángel Carreño (58, Pablo Vranjican), Rodrigo Toloza; Damián Díaz, Milovan Mirosevic, Juan José Morales. Entraîneur : Marco Antonio Figueroa.

Colón : Diego Pozo; Ariel Garcé (44, Eduardo Coudet), Salustiano Candia, Marcelo Goux; Iván Moreno y Fabianesi, Alejandro Capurro, Germán Rivarola, Nicolás Torres; Facundo Bertoglio (72, Josimar Mosquera); Federico Nieto, Esteban Fuertes (59, Cristian Pellerano). Entraîneur : Antonio Mohamed.