emelec

Un final exceptionnel

Flamengo, Olimpia ou Emelec ? Au coup d’envoi de la dernière journée du groupe 2, ils étaient trois à pouvoir encore prendre la dernière place qualificative. Le final fut au delà des espérances. C’était en direct sur le blog hier soir.

Seule certitude au coup d’envoi, Lanús allait terminer à la première place. En se rendant à l’Estadio Engenhao Joao Havelange de Rio, les argentins savaient qu’ils pouvaient se permettre une défaite. Emmené par un énorme Ronaldinho, Flamengo ne leur aura jamais laisser entrevoir tout autre possibilité de résultat. Victoire 3-0 des brésiliens qui, au coup de sifflet final allait offrir l’un des scénario comme seul le football peut nous fournir.

Car au même instant, au Paraguay, Emelec venait de prendre les devants face à Olimpia grâce à Ángel Mena. Emelec était alors qualifié, au Brésil, les supporters et les joueurs priaient alors que l’autre rencontre entrait dans les arrêts de jeu. 5 minutes de temps supplémentaire qui allaient être incroyable. Pablo Zeballos égalisait pour Olimpia à la 91e minute. Flamengo était de nouveau qualifié, Olimpia pouvaient encore se qualifier. Fête énorme au Brésil où joueurs et supporters croyaient que le miracle s’était produit. Alors que les supporters et joueurs chantaient encore, un dernier corner pour Emelec : José Luis Quiñónez surgissait et donnait un avantage décisif aux équatoriens. Silence à Rio. Flamengo est éliminé, Emelec coiffe tout le monde sur la ligne et se qualifie. Exceptionnel !

Vidéos :

Feuilles de match :

Flamengo 3 – 0 Lanús
Copa Libertadores – Groupe 2 – 6e journée
Estadio ‘Engenhao’ Joao Havelange – 10 000 spectateurs
Buts : Welington (18), Deivid (41) et Luiz Antônio (50)

Arbitre : Wilmar Roldán
Avertissements : Luiz Antônio et Welinton

Formations :

Flamengo: Felipe; Léo Moura, Marcos González, Welinton, Junior César; Luiz Antônio, Willians (m.55, Muralha), Darío Bottinelli (m.90, Camacho), Ronaldinho Gáucho; Deivid (m.87, Thomas), Vagner Love. Entraîneur : Joel Santana.

Lanús: Agustín Marchesín; Carlos Araujo, Paolo Goltz, Diego Braghieri, Luciano Balbi; Matías Fritzler, Guido Pizarro, Diego Valeri (m.84, Mauricio Ernesto Pereyra), Diego González (m.74, Eduardo Ledesma); Mario Regueiro, Mariano Pavone. Entraîneur : Gabriel Schurrer.

Olimpia 2 – 3 Emelec
Copa Libertadores 2012 – Groupe 2 – 6e journée
Estadio Defensores del Chaco – 27 000 spectateurs
Buts : Arnaldo Castorino (45) et Pablo Zeballos (91) pour Olimpia, . Marcos Mondaini (66). Ángel Mena (87) et José Luis Quiñónez (92) pour Emelec.

Arbitre : Roberto Silvera
Avertissements :Meza pour Olimpia, Morante, Quiñónez et Bagüí pour Emelec.

Formations :

Olimpia: Martín Silva (m.64, Víctor Centurión); Francisco Nájera (m.77, Maximiliano Biancuchi), Adrián Romero, Enrique Meza (m.51, Salustiano Candia), Sebastián Ariosa; Sergio Órteman, Fabio Caballero, Vladimir Marín, Eduardo Aranada; Pablo Zeballos, Arnaldo Castorino. Entraîneur : Gerardo Pelusso.

Emelec: Esteban Dreer; Wilson Morante, José Luis Quiñónez, Gabriel Achilier, Oscar Bagüí; Enner Valencia, Pedro Quiñónez (m.74, Polo Wila), Fernando Gaibor (m.59, Ángel Mena), Fernando Giménez (m.83, Marlon de Jesús); Marcos Mondaini, Luciano Figueroa. Entraîneur : Marcelo Fleitas.