pabon

En route pour les huitièmes.

Les premiers huitièmes de finale ayant été disputés cette semaine (résumés à venir), profitons de l’occasion qui nous est donné pour faire un premier bilan et se projeter sur les huitièmes.

Habitués du site, vous êtes arrivés au bout de 96 des 138 rencontres de l’édition 2012. L’heure est donc venue de faire un premier bilan d’une compétition animée par 253 buts et finalement peu de surprises.

Car s’il est une chose à retenir à l’heure où la phase de groupe se termine, c’est que la plupart des grands favoris seront présents au second tour, peu ayant éprouvé de réelles difficultés. Les brésiliens ne perdent qu’un membre, le Flamengo de Ronaldinho qui aura passé son début d’année à soigner ses crises et oublier le terrain, l’Argentine perd Godoy Cruz et Arsenal, tous deux tombés dans des groupes annoncés trop relevés pour eux, le Chili emmené par l’un des grands favori l’Universidad de Chile passe deux de ses trois membres, le troisième tombant au dernier moment et les habituels poils à gratter (Libertad ou Cruz Azul) seront également de la partie.

La seule véritable surprise reste Peñarol. Certes le groupe 8 était annoncé comme délicat. Car si le finaliste 2011 a déçu, son élimination aura surtout été provoqué par la (seule) grande sensation de la phase de poule : l’Atlético Nacional.

D’entrée de compétition, les Verdolagas de Santiago Escobar ont marqué les esprits : une victoire face à la terrible Universidad de Chile, une leçon de football donnée au Peñarol dans un Centenario de Montevideo médusé ont rapidement fait de l’Atlético Nacional l’équipe à suivre. Il n’aura finalement fallu qu’une ‘U’ exceptionnelle pour venir à bout de colombiens qui pourraient causer bien des tourments à leurs futurs adversaires (nous allons y revenir). Dans la foulée de son équipe, impossible de ne pas évoquer l’exceptionnel parcours de la nouvelle pépite colombienne Dorlan Pabón.

Sept buts en six matchs, plusieurs exceptionnels ayant fait le buzz sur internet, le jeune international colombien a éclaboussé la première partie de compétition. Reste à savoir si l’Atlético Nacional pourra le retenir jusqu’en fin d’année, son nom étant déjà évoqué dans plusieurs clubs européens, il devrait être l’une des belles affaires à faire cet été.

Programme des huitièmes.

La Libertadores se distingue de son homologue européenne par son mode de répartition des affiches pour la phase finale. Là où en Europe on procède à un tirage au sort au cours duquel les « têtes de série » sont protégées, la Libertadores classe l’ensemble des seize qualifiés en deux groupes (les premiers et les seconds) afin de déterminer les affiches.

Au terme de la première phase, le classement est donc le suivant.

Classement

Equipe

Points (différence de but)


  Equipe

Points (différence de but)

Classement

1

Fluminense

15 (+3)


Internacional   8 (+4)  16

2

Corinthians

14 (+11)


 Emelec

 9 (-1)

15

3

Santos

13 (+7)


Bolívar

10 (+2)

14

4

Universidad de Chile

13 (+5)

 –  Deportivo Quito

10 (+7)

13

5

Libertad

13 (+4)


 Cruz Azul

 11 (+7)

12

6

Vélez Sarsfield

12 (+4)


 Atlético Nacional

 11 (+8)

11

7

Lanús

10 (+5)

 Vasco da Gama

 13 (+4)

10

8

Unión Española

10 (+3)

Boca Juniors

 13 (+6)

9

Conséquences les affiches seront Internacional – Fluminense, Boca Juniors – Unión Española, Deportivo Quito – Universidad de Chile, Cruz Azul – Libertad, Emelec – Corinthians, Vasco – Lanús, Bolivar – Santos et l’explosif Atlético Nacional – Vélez.

 L’ensemble des résumé sera bien entendu disponible sur le blog. En attendant, vous pouvez consulter l’ensemble des classements en vous rendant sur cette page(en cliquant sur les noms des groupes, vous accèderez à l’ensemble des résultats et résumés correspondants).


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/43/d299251111/htdocs/libertadores/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405