groupe5

Libertadores 2015 : Présentation du Groupe 5

Au même moment que le groupe 4, le groupe 5, celui de Boca, ouvrira la première semaine de la 2e phase de la compétition.

gago

Le groupe 5 devrait, selon toute logique, être celui de Boca. Terminé l’époque Bianchi, l’arrivée d’Arruabarrena a redonné vie aux Xeneizes dont l’effectif est l’un des plus impressionnant de l’édition 2015. Orión protégé par Fuenzalia, Torsiglieri, Cata Díaz, Monzón, Cubas, Melli et le formidable Fernando Gago au milieu, l’élégance de Nicolás Lodeiro pour conduire l’attaque et le duo de feu Calleri – Osvaldo, el Vasco Arruabarrena possède un effectif capable d’aller au bout. Toute élimination lors du premier tour serait en tout cas un échec.

ramos

Le principal rival des argentins devrait être chilien. Auteurs d’un formidable exploit en tour préliminaire en éliminant le Nacional, Palestino sera l’attraction du groupe. Sous la conduite de Pablo Guede, le Tino et son révolutionnaire 3-4-3 ne sait qu’attaquer et le fait remarquablement. Melo dans les buts, le trio Contreras – Lanaro – Escudero en défense, Guede mise ensuite sur ceux qu’il décrit comme étant ses sept attaquants : Carvajal à droite, Farias et l’excellent Rosende au milieu central, Silva à gauche dynamitent les défenses adverses pour laisser s’exprimer Riquelme, Ramos et le feu folet Valencia devant. S’il y a une équipe à découvrir, c’est Palestino.

riolfo

Attention cependant à l’invité uruguayen du groupe, les Montevideo Wanderers. S’il faut résumer l’équipe d’Alfredo Arias en un mot, c’est mouvement. Rivas et Silva, latéraux ultra-offensifs, Albarracín et Riolfo en manieurs de ballon servant le duo Rodriguez – Mascia devant, les atouts des Wanderers sont nombreux. Avec un axe central Galain – Bueno et l’association Santiago Martínez – Adrian Colombino (ou Leandro Paiva) au milieu garantissent une certaine solidité. Les Wanderers ont tout du parfait empêcheur de tourner en rond.


murillo

Reste alors à Zamora de se faire une place dans ce groupe. Après un passage à vide en début du dernier tournoi vénézuélien, Zamora semble avoir retrouvé depuis la bonne dynamique. L’équipe de Julio Quintero semble bien entendu en dessous des autres effectifs mais au sein du 4-4-2 du technicien vénézuélien, on surveillera avec attention le jeune Jhon Murillo que l’on a entraperçu lors du dernier Sudamericano. Le onze type devrait être le suivant : Forero – Faria, Valdez, Peraza, Ovalle – Vargas, Flores – Arenas, Moreno – Pluchino, Murillo.