groupe8

Libertadores 2015 : Présentation du Groupe 8 

Le champion d’Argentine part favori de son groupe. Mais les dangers ne manquent pas. Présentation du groupe.

milito

La bande à Milito retrouve la Libertadores et part bien évidemment favorite de son groupe. Avec l’arrivée de Diego Cocca sur le banc, le Racing est métamorphosé. Devant Saja, le quatuor Pillud, Lollo, Cabral et Grimi est l’un des plus solides d’Argentine, aidé par Aued et Videla au milieu. Seule grosse absence au milieu, la perte de Centurion, dynamiteur numéro un de La Academia. Mais l’arrivée de Romero à sa place devrait rapidement la combler. En attendant, Acuña et Diaz accompagnent le superbe duo Bou – Milito en attaque.

lobaton

Le rival numéro 1 devrait être le Sporting Cristal de Daniel Ahmed. Le champion du Pérou s’appuie sur un milieu de feu, Cazulo – Ballón – Lobatón, deux ailiers rapides Calcaterra et surtout Irven Ávila pour servir César Picante Pereyra, ancien de Belgrano, belle acquisition de Cristal. Seul faiblesse, la défense à quatre Chávez, Martinez, Revoredo, Estrada, plus occupée, surtout ses latéraux, à se porter vers l’avant. Reste que chez lui, le Sporting Cristal est quasi-impossible à déstabiliser. Le dernier à y être parvenu est Santa Fe, c’était en 2006. Depuis, huit équipes ont buté sur le bloc péruvien.

fernandez

Attention cependant au paraguayen du groupe, Guaraní. L’Aborigen de Fernando Jubero est l’une des équipes les plus attrayantes de Primera Division paraguayenne s’est renforcée derrière pour espérer aller plus loin. Alejandro Franco arrive dans les buts, il sera protégé par les anciens Julio Cáceres et Rubén Maldonado, Eduardo Filippini et Tomás Bartomeus complétant la défense à quatre. La force de Guaraní est au milieu. Emmené par un excellent Palau épaulé par Dario Mendoza, avec González et Benitez sur les côtés, l’objectif du bloc offensif est d’alimenter le détonant duo Federico Santander – Fernando Fernández, l’un des plus beaux du continent.

rivas

Reste la surprise possible que peut être le Deportivo Táchira. Auteur d’un des exploits du tour préliminaire, le club de Daniel Farias s’appuie sur une défense à quatre, Chacon, Wilker Angel, Javier Lopez, Yuber Mosquera, protégé par le duo Rojas Flores qui a pour vocation de servir de rampe de lancement au duo Orozco, Maestrico González, ancien de River, véritable maître à jouer. Devant aux côtés de Pablo Olivera, les yeux se braqueront sur Gelmin Rivas, la star offensive de l’équipe.