Groupe 1 : Les Corinthians assurent.


Pour cette dernière journée, la seule incertitude du groupe 1 concernait la seconde place. Le Racing, qui se déplaçait au Paraguay restait sous la menace de Medellin.

Alors que le Racing était accroché par le Cerro Porteño, Independiente Medellin se déplaçait au Brésil pour y affronter les Corinthians de Ronaldo (absent hier) et d’un Roberto Carlos en forme olympique.

Les colombiens ont d’ailleurs bien vu qu’à 36 ans, l’ancien latéral du Real restait l’un des meilleurs joueurs du Timão : un coup de canon sur la barre et une touche longue provoquant le seul but du match, Roberto Carlos, qui a récemment fait part de ses envies de Mondial, prouve qu’il a la forme d’un international.

Conséquence, les Corinthians terminent loin devant, meilleure équipe de la phase de groupe alors que le Racing est éliminé.

Le but des Corinthians en vidéo :

Feuille de match de Corinthians 1 – 0 Independiente Medellin

But : Juan David Valencia (csc 21e)

– Corinthians: Julio César; Moacir, Chicão, William, Roberto Carlos; Ralf, Jucilei, Elias, Danilo (m.87, Edu); Dentinho (m.64, Jorge Henrique), Iarley (m.77, Souza). Entraîneur : Mano Menezes.

– Independiente Medellín : Aldo Bobadilla; Ricardo Calle, Anselmo de Almeida, Leyton Jiménez, Juan David Valencia; Juan Ortiz, John Restrepo, Alejandro Vasco (m.45, Tressor Moreno), Nelson Barahona (m.76, Hernán Pertuz), Felipe Pardo, Mario Giménez (m.57, César Valoyes). Entraîneur : Leonel Álvarez.

Feuille de match de Cerro Porteño 0 – 0 Racing

– Cerro Porteño: Ezequiel Medrán; Julio Irrazábal, Miguel Torrén, Fidel Amado Pérez, Iván Piris; Alberto Martínez, Javier Villarreal, Carlos Recalde Sebastián Ereros (m.67, César Ramírez); Roberto Nanni (m.81, Ramón Cardozo), Iván González (m.62, Ernesto Cristaldo). Entraîneur : Pedro Troglio.

– Racing: Jorge Contreras; Rodrigo Brasesco, Héctor Hernández (m.54, Jean Pierre Barrientos), Ignacio Pallas, Danny Tejera; Jorge Cazulo, Federico Vega, Santiago Ostolaza, Matías Mirabaje; Martín Cauteruccio, Líber Quiñónez (m.70, Néstor Silva). Entraîneur : Juan Verzeri