Vélez Sarsfield 3 – 4 Universidad Católica


Tranquille vainqueur de Caracas, Vélez recevait de nouveau cette semaine. Au programme, les dangereux chiliens de l’Universidad Católica.

S’il fallait avoir vu un seul match de Libertadores jusqu’ici cette saison, c’était ce fantastique Vélez – Católica. Ouvrant le score dès la trentième seconde, les chiliens lançaient en boulet de canon une rencontre au scenario exceptionnel. Car Vélez réagissait et allait pousser comme jamais, trouvant juste récompense et faisant, croyait-on, basculer le match en deux minutes. Deux minutes, l’écart entre les deux but d’Ortiz et d’Augusto Fernández. Lorsque Papa offrait le but du break peu avant la pause, on pensait que l’affaire était entendue.

Sauf que dès le retour des vestiaires, Ortiz recevait un second carton jaune synonyme d’expulsion. Dès lors, El Fortin se recroquevillait et allait subir les incessantes vagues chiliennes. A un quart d’heure du terme, alors que Vélez semblait résister, Costa envoyait un missile qui faisait basculer la rencontre dans la folie. La Católica revenait à une longueur et n’allait plus lacher son étreinte, trouvant juste récompense à 2 minutes du terme. Vélez, qui aurait pu se contenter du résultat nul, décidait alors, à 10 contre 11, de se ruer sur les buts chiliens. Grave erreur, un modèle de contre offrait la victoire à la Católica dans les arrêts de jeu. Exceptionnel !

Vidéo :

Feuille de match :

Vélez Sarsfield 3 – 4 Universidad Católica
Copa Libertadores 2011 – Groupe 4 – 2e journée

Estadio José Amalfitani – 17 000 spectateurs.

Buts : Ortiz (20), Fernández (20), Papa (45) pour Vélez, Pratto (1 et 88), Costa (74) et Pizzarro (91) pour la Católica.

Arbitre : Carlos Torres
Avertissements : Cuberto, Domínguez et Zapata pour Vélez, Ormeño et Hans Martínez pour la Católica
Expulsion : Ortiz pour Vélez.

Equipes :

Vélez Sarsfield: Marcelo Barovero; Fabián Cubero, Sebastián Domínguez, Fernando Ortiz, Emiliano Papa; Augusto Fernández, Franco Razzotti, Víctor Zapata; Maxi Moralez (m.54, Fernando Tobbio); Juan Manuel Martínez (m.78, Gastón Díaz), Maxi Giusti (m.46, Santiago Silva). Entraîneur : Ricardo Gareca.

Universidad Católica: Cristopher Toselli; David Henriquez, Hans Martínez, Alfonso Parot (m.63, Francisco Pizarro), Juan Eluchans; Fernando Meneses (m.78, Marcelo Cañete), Tomás Costa, Jorge Ormeño, Felipe Gutiérrez; Lucas Pratto, Roberto Gutiérrez (m.80, Pablo Calandria). Entraîneur : Juan Antonio Pizzi.