boca

Universidad de Chile 0 – 0 Boca Juniors

Fort de leur succès au match aller, le Boca de Falcioni se rendait au Chili dans l’espoir de décrocher leur dixième finale de Libertadores.

Falcioni avait prévenu : « Si la ‘U’ veut jouer comme Arsenal, Boca jouera comme Colo Colo », duel de petites phrases d’avant match. Reste que fidèle à son habitude, son Boca aura une nouvelle fois fait preuve d’une intelligence tactique démoniaque. Alors que tout le monde s’attendait à voir la ‘U’ rentrer tambours battants dans la rencontre, il n’en fût rien. Privé de ballons, les chiliens subissaient les contres assassins de Xeneizes qui ne laissaient aucun espace avec comme chef d’orchestre un Riquelme qui distillait autant de pépites que Pablo Mouche s’évertuait à gâcher. Au retour des vestiaires, les hommes de Sampaoli allaient enfin se procurer de multiples occasions mais tour à tour, les Junior Fernandes, Osvaldo González, Marcelo Díaz et autres Ángelo Henríquez allaient se heurter soit à un Agustín Orión impérial, soit à ses montants. Boca assure donc sa qualification et disputera sa dixième finale de Libertadores (rejoingnant ainsi Peñarol au palmarès du nombre de finale disputées) face aux Corinthians avec pour objectif de rejoindre Independiente en tête du palmarès.

Vidéo :

Feuille de match :

Universidad de Chile 0 – 0 Boca Juniors
Copa Libertadores 2012 – Demi-finale retour
Estadio Nacional – 50 000 spectateurs

Arbitre : Darío Ubriaco
Avertissements : Rojas, Herrera pour Universidad de Chile, Silva, Riquelme, Roncaglia, Cvitanich, Schiavi et Orión pour Boca

Formations :

Universidad de Chile: Johnny Herrera; Matías Rodríguez, José Rojas, Osvaldo González (m.60, Paulo Magalhaes), Guillermo Marino; Marcelo Díaz, Charles Aránguiz, Eugenio Mena, Junior Fernandes (m.73, Raúl Ruidiaz); Ángelo Henríquez, Francisco Castro. Entraîneur : Jorge Sampaoli.

Boca Juniors: Agustín Orión; Facunco Roncaglia, Rolando Schiavi, Matías Caruzzo, Clemente Rodríguez; Pablo Ledesma (m.90, Diego Riveros), Leandro Somoza, Walter Erviti; Juan Román Riquelme; Santiago Silva (m.83, Lucas Diatri), Pablo Mouche (m.75, Darío Cvitanich). Entraîneur : Julio César Falcioni