gedoz

Defensor Sporting 1 – 0 Nacional Asunción

Deux buts à remonter. A l’heure d’entrer sur la pelouse du Centenario, la Violeta de Gedoz – De Arrascaeta et autres Olivera savait que sa missions apparaissait comme impossible. Mais il fallait tout tenter pour ne rien regretter.

Ne rien regretter, telle était la devise du Defensor Sporting à l’heure d’accueillir le Nacional dans un Centenario loin d’être au complet. Pour réaliser l’exploit, Fernando Curutchet avait décidé de placer toutes ses armes offensives d’entrée avec un trio de créateurs Gedoz – De Arrascaeta – Olivera pour soutenir le seul Risso. Côté paraguayen la mission était simple sur le papier : faire défiler le chronomètre.

D’entrée de partie la Violeta se ruait sur les cages d’Ignacio Don. Le portier du Nacional, suppléé par sa défense résistait et alors que les situations et les corners s’accumulaient, petit à petit, le Nacional commençait à entrevoir le ballon. Semblant essoufflée et à court d’imagination, la Violeta se montrait moins tranchante dès la deuxième moitié du premier acte. Alors qu’on voyait mal comment elle parviendrait à s’en sortir, endormie par le rythme imposé par les Guaranies, elle allait pourtant débloquer la situation. Fleurquin trouvait De Arrascaeta qui offrait le but à Luna. 1-0, l’énergie retrouvée, le Defensor allait faire de la dernière demi-heure un attaque-défense incessant.

Mais le Nacional allait tenir. Gedoz, De Arrascaeta, Olivera, Luna, Arias, tous voyaient leurs occasions manquées soit par maladresse, soit à cause d’un Ignacio Don en feu. Une dernière situation incroyable, la plus belle du match, voyait Herrera, seul à 2 mètres du but, envoyer le ballon sur la barre. Rien n’y faisait, le Nacional décroche sa première finale de Libertadores sans avoir montré quoi que ce soit au retour. L’exploit est finalement dans la manière dont ils y sont parvenus.

Résumé

Feuille de match :

Defensor Sporting 1 – 0 Nacional Asunción

Copa Libertadores 2014 – Demi-finale retour

Estadio Centenario

But : Adrián Luna (54)

Artbitre : Ricardo Marques

Avetissements : Malvino, Correa et Arias pour le Defensor, Bareiro et Riveros pour le Nacional.

Formations :

Defensor Sporting: Martín Campaña; Ramón Arias, Nicolás Correa, Matías Malvino, Robert Herrera; José Fleurquín, Mathías Cardaccio (Adrián Luna), Nicolás Olivera, Felipe Gedoz (Facundo Castro); Giorgian De Arrascaeta, Ignacio Risso (Joaquín Boghossian). Entraîneur : Fernando Curuchet.

Nacional: Ignacio Don; Ramón Coronel, Raúl Piris, José Cáceres, David Mendoza; Marcos Melgarejo, Marcos Riveros, Silvio Torales, Derlis Orué (Marcos Miers); Brian Montenegro (Fredy Bareiro), Julián Benítez (Fabián Balbuena). Entraîneur : Gustavo Morinigo.