garcilaso

Nacional 1 (1) – (4) 0 Real Garcilaso

Une courte victoire au Pérou et le Real Garcilaso se préparait à devoir résister aux assauts d’un Bolso annoncé favori dans son Centenario.

S’il ne faut retenir qu’un nom, c’est Diego Carranza. Préparé à vivre une soirée chargée, le gardien de la “Máquina celeste” a longtemps tranquillement contrôlé les offensives du Bolso avant de sortir le grand jeu une fois son équipe menée au score (but de Bueno peu avant l’heure de jeu) repoussant tour à tour les frappes de Recoba, Damonte et consorts. Le destin allait ensuite faire basculer le sort de cette opposition lors de la séance de tirs au but : Recoba et Arsimendi manquaient le cadre, les joueurs de Garcilaso ne tremblaient pas. Et la presse péruvienne de parler de Centenariazo. Une certitude, la sensation de la Libertadores 2013 sera présente en quart de finale. L’exploit est de taille.