galo

Atlético Mineiro 2 (3) – (2) 0 Newell’s Old Boys

Comme Santa Fe, le Galo de Ronaldinho avait besoin de réaliser un véritable exploit pour espérer décrocher la finale. Face à Newell’s, les brésiliens ont une nouvelle fois fait vibré le coeur de leurs supporters.

Il y aura eu le nul sauvé de justesse au Mexique avant la qualification sur le fil en quart, il y aura désormais celle de la demi-finale. “On va jouer notre vie. On va jouer pour l’histoire du club. On versera notre sang sur le terrain” avait prévenu Ronaldinho, le début de match le laissait penser. 3e minute et Bernard, lancé par la star du Galo ouvrait le score. On pouvait alors s’attendre à voir la foudre s’abattre sur la défense argentine. Il n’en fut rien. Solide, Newell’s semblait tranquillement contrôler le vice-champion du Brésil. Mission presque accomplie. Une ultime poussée, à la 95e minute, et Guilherme ouvrait la porte des tirs au but au Galo. La tension montait alors d’un cran et comme lors du quart retour, le héros allait une nouvelle fois être Victor. Le portier brésilien arrêtait le dernier tir de Maxi Rodriguez pour envoyer le Galo en finale.