Colombia's Atletico Nacional player Jonathan Copete (R) celebrates with teammates after scoring against Argentina's Huracan during their Copa Libertadores 2016 football match at Atanasio Girardot  stadium in Medellin, Antioquia department, Colombia, on May 3, 2016. / AFP / RAUL ARBOLEDA        (Photo credit should read RAUL ARBOLEDA/AFP/Getty Images)

Atlético Nacional 4 – 2 Huracán

Séparés sans but à l’aller, Verdolagas et Globo se retrouvaient pour la quatrième fois de l’édition 2016. Pour les Argentins, la mission était relevée, pour se qualifier il fallait s’imposer face à une équipe invaincue et donc marquer.

Il y aura eu un exploit mais il aura été vain. Après sept matches sans encaisser le moindre but, l’Atlético Nacional a enfin cédé, mais n’aura pas craqué. Alors que Víctor Ibarbo donnait l’avantage aux siens en milieu de première période, Huracán réussissait l’exploit d’égaliser dans la minute suivante, faisant enfin trembler les filets des colombiens. Le match était alors serré mais allait basculer en début de seconde période avec l’expulsion de Mancinelli. Dès lors, la domination colombienne était totale, Guerra s’offrait un doublé et si l’excellent Wanchope illuminait la soirée d’une merveille, rien n’y faisait. L’Atlético Nacional sera du rendez-vous des quarts.

Feuille de match

Atlético Nacional 4 – 2 Huracán

Copa Libertadores 2016 – Huitième de finale retour

Estadio Atanasio Girardot

Buts : Víctor Ibarbo (23 sp), Alejandro Guerra (58 et 68), Jonathan Copete (93) pour l’Atlético Nacional, Cristian Espinoza (24) et Ramón Ábila (77) pour Huracán

Arbitre : José Argote

Avertissements : Ábila et Bogado

Expulsion : Federico Mancinelli (m.52)

Formations :

Atlético Nacional : Franco Armani; Daniel Bocanegra, Felipe Aguilar, Dávinson Sánchez, Farid Díaz; Sebastián Pérez, Alexander Mejía, Alejandro Guerra (m.81, Jonathan Copete), Andrés Ibargüen; Víctor Ibarbo (m.46, Orlando Berrío), Marlos Moreno (m.72, Macnelly Torres). Entraîneur : Reinaldo Rueda.

Huracán : Marcos Díaz; José San Román (m.84, Lucas Chacana), Martín Nervo, Federico Mancinelli, Luciano Balbi; Mauro Bogado, Matías Fritzler; Daniel Montenegro (m.54, Mario Risso), Mariano González (m.60, Alejandro Romero), Cristian Espinoza, Ramón Ábila. Entraîneur : Eduardo Domínguez.

Photo : RAUL ARBOLEDA/AFP/Getty Images