Jonathan Calleri (C), of Brazil's Sao Paulo, celebrates with teammates after scoring against Bolivia's The Strongest during their Copa Libertadores football match at Hernando Siles stadium, in La Paz Bolivia, on April 21, 2016.  / AFP / AIZAR RALDES        (Photo credit should read AIZAR RALDES/AFP/Getty Images)

The Strongest 1 – 1 São Paulo

Finale du groupe 1 en Bolivie. Alors que São Paulo pouvait se contenter du nul, The Strongest cherchait un dernier succès pour arracher sa place en huitièmes.

A peine installé sur le banc des Tigres, César Farías pouvait s’offrir un joli trophée, le scalp de São Paulo. Le coup est passé près. Ernesto Cristaldo ouvrait le score à la demi-heure pour les locaux et lançait enfin la rencontre, The Strongest peinant jusqu’alors à générer réellement du danger. Le but inscrit, le danger était réel, les boliviens se créaient quelques situations mais allaient commettre des erreurs qui permettaient à São Paulo de contrer. Sur l’un d’eux, juste avant la pause, Calleri s’offrait un nouveau but en Libertadores avant que Kelvin passe près d’un magnifique but quelques instants plus tard. Au retour des vestiaires, Alonso manquait la balle du 2-1, Farías empilait les offensifs sans résultat. The Strongest est éliminé, São Paulo passe sur le fil et perd Calleri, exclu.

Feuille de match

The Strongest 1 – 1 São Paulo

Copa Libertadores 2016 – Groupe 1 – 6e journée

Estadio Hernando Siles

Buts : Ernesto Cristaldo (29) pour The Strongest, Jonathan Calleri (43) pour São Paulo

Arbitre : Roberto Tobar

Avertissements : Escobar, Bruno y Caramelo

Expulsions : Denis et Calleri

Formations :

The Strongest : Daniel Vaca; Luis Maldonado, Fernando Martelli, Diego Bejarano, Ernesto Cristaldo (m.54, Rodrigo Ramallo); Alejandro Chumacero (m.66, Carlos Neumann), Raúl Castro, Walter Veizaga, Diego Wayar; Pablo Escobar, Matías Alonso (m.71, Mariano Torres). Entraîneur : César Farías.

São Paulo : Denis; Bruno (m.65, Mateus Caramelo), Maicon, Eugenio Mena, Rodrigo Caio; Hudson, Thiago Mendes, Wesley, Michel Bastos (m.66, Pablo Ganso); Kelvin y Jonathan Calleri (m.75, Alan Kardec). Entraîneur : Edgardo Bauza.

Photo : AIZAR RALDES/AFP/Getty Images