Ecuador´s Independiente del Valle player José Angulo,  celebrates his goal against  Argentinian´s  Boca Juniors Team, during the Libertadores football match, at Atahualpa stadium on July 07, 2016, in Quito, Ecuador. / AFP / JAVIER CAZAR        (Photo credit should read JAVIER CAZAR/AFP/Getty Images)

Independiente del Valle 2 – 1 Boca Juniors

L’ogre se déplace chez la grande surprise. Dans un Olímpico plein à craquer, tout un pays espérait voir la jeunesse noire et bleue dompter le géant Boca.

Comment gérer l’altitude et un déplacement annoncé périlleux en Equateur ? Boca semble y a voir répondu par du non jeu. Avec une défense à quatre collée à sa surface et un milieu dans lequel Nico Lodeiro était transformé en joueur de couloir, laissant les pauvres Tevez et Benedetto se contenter de miettes, Boca aura surtout défendu à Quito, tenté de gagner du temps, frisé le hold-up en marquant sur son premier et unique tir du premier acte et failli aller chercher un nul miraculeux en fin de rencontre. Mais rien n’y aura fait, plus entreprenants, les hommes de Pablo Repetto sont allés chercher une courte victoire méritée, décrochée par le talent de deux pépites, Cabezas et Angulo, ce dernier offrant l’un des buts de la compétition. Reste que le retour à la Bombonera s’annonce délicat pour les jeunes équatoriens.

Feuille de match

Indepediente del Valle 2 – 1 Boca Juniors

Copa Libertadores 2016 – Demi-finale aller

Estadio Olímpico

Buts : Bryan Cabezas (62), José Angulo (75) pour Independiente del Valle, Pablo Pérez (12) pour Boca.

Arbitre : Wilmar Roldán

Avertissements : Julio Angulo, Andrés Cubas, Pablo Pérez, Andrés Chávez

Formations :

Independiente del Valle : Daniel Librado Azcona; Christian Núñez, Luis Fernando León, Arturo Mina, Emiliano Tellechea; Jefferson Orejuela (m.77, Dixon Arroyo), Mario Rizotto, Bryan Cabezas, Junior Sornoza (m.76, Gabriel Cortés); Julio Angulo (m.80, Johnny Uchuari), José Angulo. Entraîneur : Pablo Repetto.

Boca Juniors : Agustín Orión; Leonardo Jara, Daniel Díaz, Juan Manuel Insaurralde, Frank Fabra; Pablo Pérez (m.79, Rodrigo Betancourt), Andrés Cubas, Fernando Zuqui; Darío Benedetto (m.66, Andrés Chávez), Carlos Tevez, Nicolás Loderio. Entraîneur : Guillermo Barros Schelotto.

Photo : JAVIER CAZAR/AFP/Getty Images