Universidad de Chile 0 – 2 Chivas


On promettait l’enfer aux mexicains du Chivas pour se déplacement à Santiago. Accroché au match aller, Chivas redoutait en effet le pire après des prestations à l’extérieur jusqu’ici décevantes en Copa Libertadores. Il n’en fut rien : Chivas décroche la première finale de son histoire.

Ils avaient leur destin en main : en ramenant un précieux match nul (1-1) de leur déplacement au Mexique, les chiliens de la ‘U’ pensaient avoir fait le plus difficile. Ne restait donc qu’à conclure dans un Estadio Nacional de Santiago plein comme un œuf. L’affaire paraissait abordable d’autant plus que jusqu’ici Chivas avait tout le temps explosé en déplacement.

Cette nuit, ce ne fut pas le cas. Un premier but de Xavier Báez puis un second d’entrée de seconde période signé Jonny Magallón permettent au Chivas de décrocher le premier billet pour la finale 2010. Il s’agit là de la première finale de Copa Libertadores pour le club mexicain, la seconde de l’histoire pour une équipe mexicaine (la première ayant été pour Cruz Azul en 2001). Si cette qualification prouve bien l’excellente santé du football aztèque, elle fait un autre heureux : le second finaliste. Chivas appartenant à la zone CONCACAF, sa présence en finale qualifie directement son futur adversaire pour le prochain mondial des clubs.

Résumé vidéo :

Feuille de match :

Universidad de Chile 0 – 2 Chivas
Copa Libertadores – Demi-finale retour

Buts : Xavier Báez (22e) et Jonny Magallón (54e)

Universidad de Chile: Miguel Pinto; Matías Rodríguez, Mauricio Victorino, Rafael Olarra (m.73, Eduardo Vargas); José Rojas (m.62, Angel Rojas), Felipe Seymour, Manuel Iturra, José Contreras (m.46, Diego Rivarola); Walter Montillo, Edson Puch, Juan Manuel Olivera. Entraîneur : Gerardo Pelusso

Chivas de Guadalajara: Luis Ernesto Michel; Mario de Luna, Héctor Reynoso, Jonny Magallón, Edgar Mejía, Miguel Ponce, Xavier Báez, Adolfo Bautista, Marco Fabián (m.85, Edgar Solís), Patricio Araujo, Omar Bravo (m.90, Ricardo Vásquez). Entraîneur : José Luis Real.